Un travail de la vigne délicat

Exploitation traditionnelle ou biologique, cheval ou tracteur… Chacun sa technique pour cultiver la vigne ! Par contre, au sein de l’appellation, tout le monde s’accorde sur un point : respecter l’environnement. Ainsi, par exemple, les brins d’herbe et leurs habitants, qui régénèrent naturellement le sol, sont en sécurité entre nos rangs : vous ne verrez jamais de désherbage puisque le travail mécanique de la terre est obligatoire pour tous depuis la mise en place du programme biodiversité en 2003.

S’il existe des étapes incontournables, le travail de la vigne est aussi diversifié que le sont les personnalités des vignerons. C’est l’attention que ces derniers portent à leurs plantes et aux conditions environnementales dans lesquelles elles s’épanouissent qui guide leurs actions et leurs décisions. Leur sensibilité, leur expérience, leur patience et leur humilité sont leurs plus précieux outils pour travailler cette matière vivante aussi imprévisible que fragile.

Intrinsèquement ancrés dans une dynamique d’amélioration continue, les viticulteurs et leurs équipes sont au chevet de la vigne tout au long de l’année pour adapter leurs pratiques au jour le jour et atteindre, in fine, l’équilibre parfait des saveurs.

Hiver

Après les vendanges, de novembre à mars, la vigne se repose. La sève ne circule plus dans la plante. Les vignerons passent cependant du temps à la choyer car c'est la période de la taille : la baguette qui portera les fruits est sélectionnée et les bois superflus, coupés, sont "tirés" puis jetés au milieu du rang afin d'y être broyés. On appelle cela le tirage de bois.

C'est aussi à cette période que l'on travaille le sol pour protéger les ceps et aérer la terre. D'ailleurs, le saviez-vous ? Le travail de la terre est obligatoire dans l'appellation de puis 2003. A cheval ou en tracteur, chacun sa technique mais vous ne verrez aucun désherbage entre nos rangs de vignes !

C'est aussi en hiver, quand la terre est en plein sommeil que l'on replante de nouveaux ceps pour remplacer de vieux ceps, des ceps abimés ou bien pour étendre son vignoble !

Vous le voyez, le travail de la vigne est prenant tout au long de l'année, et l'hiver est particulièrement redouté des vignerons qui craignent chaque année le gel. Ils s'en protègent grâce à des procédés et techniques astucieuses !

Printemps

Avec l'arrivée des beaux jours, la sève circule de nouveau dans le pied de vigne qui renaît, faisant pousser feuilles et rameaux.

La motte de terre qui avait protégé le greffon pendant l'hier est ramenée dans le rang. Certains brins trop gourmands sont enlevés pour préserver la qualité du raisin. Les sarments sont attachés à des rangées de fil de fer pour évoluer la vigne en hauteur afin de préserver les pousses, de les aérer et de faire de l'ombre aux futures grappes.

Été

Pendant la nouaison, les fleurs donnent des grappes puis les raisins se mettent à mûrir. Pendant cette période, la véraison, les fruits sont surveillés attentivement pour détecter d'éventuelles maladies et évaluer leur maturité

Automne

C'est le moment tant attendu des vendanges. Ensuite, dès les premiers froids, les feuilles tombent et la vigne se met en sommeil avant un nouveau cycle.