Le terroir : le bon accord

Une mosaïque de terroirs

Il n'y a pas un, mais une multitude de terroirs en Saumur-Champigny. Chacun se caractérise par la combinaison subtile de quatre éléments : le sol, le climat, l’exposition et l’Homme. Un peu plus d’argile par ici, un peu plus de soleil par là… Ça change tout ! De cette diversité des terroirs, découle la variété des vins de l’appellation. C’est la raison pour laquelle il y a un Saumur-Champigny pour chaque occasion !

Les terroirs ont tous un potentiel particulier : il faut savoir les observer pour en extraire le meilleur. D’ailleurs, aujourd’hui, pour se rapprocher de leurs terroirs, de plus en plus de vignerons cartographient minutieusement leurs parcelles en notant, année après année, les réactions de leurs sols, de leurs plantes et de leurs fruits dans un environnement donné afin d’adapter le travail de la vigne. Ce faisant, ils mettent au point des cuvées uniques, fidèles aux caractéristiques propres de leurs terroirs, appelées cuvées parcellaires.

Des sols riches en calcaire

En plus de la patte de chaque vigneron, la composition des sols joue un grand rôle dans la construction de l’identité du Saumur-Champigny.

Maisons, troglodytes, coteaux... Le tuffeau, qui fait la spécificité des sols saumurois, est partout ! Cette roche a la capacité d’absorber la pluie en hiver pour la restituer progressivement durant les longues périodes de sécheresse. Elle profite ensuite de l’été pour emmagasiner la chaleur du soleil le jour et la libérer la nuit, ce qui contribue à la parfaite maturation des raisins. De la magie ? Presque !

Au-dessus de ce plancher calcaire caractéristique, le sol peut être plus ou moins épais. Lorsqu’il y a peu de profondeur de sol, le vin produit est plutôt minéral, sensible et présente davantage de fraîcheur. A l’inverse, si le sol est plus profond, le vin est riche, charnu, car les racines profitent de davantage d’humidité. Quant à la présence d’argile dans les sols, elle apporte sa rondeur au vin, lui donnant un côté plus gras. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas à choisir entre ces deux typologies, chacune étant parfaitement adaptée à une situation de dégustation !

Un microclimat sec et chaud

Enfin, dernier élément clé de la culture du Saumur-Champigny : le climat. Et il fait beau vivre dans le Saumurois ! En effet, protégé de l’humidité océanique par les massifs du Choletais et des Mauges, le Saumurois est une véritable enclave climatique : sa pluviométrie est très faible, notamment pendant l’arrière-saison et sa température annuelle moyenne plutôt élevée. Ce micro-climat, le plus chaud et le plus sec de tout le Val de Loire, permet de belles expressions des cépages.